Le 5ème numéro de la collection Repère de la FCSF

 « Faire société : les centres sociaux et la question de l’intégration »

 

 

Cette nouvelle publication rend compte d’une démarche d’échanges et de réflexions interne au réseau sur la couv-repèrequestion de l’intégration : comment les centres sociaux participent à la construction d’une société mieux intégrée,  quels sont les leviers sur lesquels ils s’appuient, les questions que cela pose au regard de leurs pratiques ?

Lancée en septembre 2012 avec le soutien de l’ex – Secrétariat général à l’immigration et à l’intégration auprès du Ministère de l’Intérieur (aujourd’hui Direction générale des étrangers en  France) et avec celui de l’Agence Nationale des Chèques Vacances (ANCV), ce Repères est le fruit d’allers-retours entre le groupe de travail national et le sociologue Smaïn Laacher d’une part, et avec les comptes-rendus de rencontres avec des salariés, bénévoles et habitant(e)s menées par la journaliste Nejma Guillon-Belbahri, d’autre part. Parsemé de témoignages, de questionnements, de pistes de réflexion et de contacts, ce numéro n’a pas l’ambition de donner des réponses toutes faites sur des façons d’alimenter les débats sur cette question sociale. Il a également pour but faire (re)connaître le rôle des centres sociaux de France, aujourd’hui, dans l’accompagnement des populations immigrées, quel que soient leur pays d’origine.

Ci-dessous le sommaire :

Partie 1 : Un accompagnement vers l’autonomie

1.      Des lieux d’apprentissage, de valorisation et de socialisation

1.1   Les premiers pas et l’apprentissage de la langue

1.2   L’exemple du permis de conduire : un pas de plus vers l’indépendance

1.3   Des espaces où se joue la question de l’émancipation

2.      Les centres sociaux agissent comme des intermédiaires entre les habitants et les institutions

2.1   L’accès au droit

2.2   L’accès à l’école

2.3   L’accès à l’emploi

2.4   Démocratisation de l’accès aux vacances suivant les valeurs de l’Education populaire

Partie 2 : La reconnaissance de l’altérité de la personne

1.      Une approche qui prend en compte le vécu et la diversité culturelle

1.1  Faire naître des récits de vie

1.2  Importance du travail de mémoire

1.3  ADLI : un dispositif qui reconnaît l’existence de différences culturelles

2.      Des espaces de vie sociale à partager

2.1  L’importance du collectif pour répondre aux problématiques individuelles

2.2  2.2 Une approche globale en réponse à une demande spécifique

2.3  Construction de projets en commun portés par les habitants

Pour accéder au document complet, téléchargez la version PDF à partir de ce lien

Vous pouvez également commander des publications auprès de Nathalie Barraud, nathalie.barraud@centres –sociaux.asso.fr

N’hésitez pas enfin à nous faire part de vos demandes d’informations, avis ou suggestions sur la démarche auprès de Caroline Ladous,

caroline.ladous@centres-sociaux.fr, tel. 01 53 09 96 12

Le nouveau projet fédéral de la FCSF

Initiée à la suite du 8e Congrès de Lyon en juin 2013, l’élaboration du nouveau projet fédéral de la FCSF s’est faite en aller-retour avec les fédérations locales et régionales entre novembre 2013 et juin 2014 (nous avons retracé avec un brin d’humour ce processus d’écriture participative avec cette vidéo). Voté à l’Assemblée Générale de Lorient en juin 2014, ce projet engage donc la FCSF jusqu’en 2022, date du prochain congrès des centres sociaux!

Le but de ce projet est de transformer l’élan du 8e congrès en un mouvement de fond et pour cela, accompagner les centres sociaux à renforcer le pouvoir d’agir des habitants. 4 orientations prioritaires ont pour cela été choisies:

> Orientation A: Continuer à être en phase avec les réalités sociales

> Orientation B: Favoriser l’apprentissage de nouveaux savoir-faire

> Orientation C: Changer nos façons d’être ensemble et de faire société

> Orientation D: Promouvoir notre projet politique et nos façons de faire

Ce projet fera l’objet d’un temps d’évaluation lors de chaque AG de la FCSF sous la forme d’un bilan annuel et d’un rapport d’orientation et fera l’objet d’une évaluation partagée avec le réseau à mi-parcours, en 2018.

Cliquez ici pour découvrir le nouveau projet fédéral